[Avis] Janua Vera – J.P Jaworski

Après avoir pris un gigantesque coup de massue dans les parties en me laissant emporter par l’excellent roman « Gagner la Guerre » de Jean-Philippe Jaworski, je n’avais pas d’autre choix que de m’attaquer à « Janua Vera », un recueil de nouvelles dont j’avais également entendu beaucoup de bien. Et une fois encore, on ne m’a pas trompé sur la marchandise.

Quatrième de couverture (tirage spécial)

Chaque nuit, Leodegar le Resplendissant se réveille en hurlant dans son palais. Quelle est donc l’angoisse qui étreint le conquérant dans son sommeil ? S’agit-il d’un drame intime, ou bien de l’écho multiple des émotions qui animent le peuple du vieux royaume ?

Désenchantement de Suzelle, la petite paysanne, devant la cruauté de la vie ? Panique de maître Calame, le copiste, face aux maléfices qui somnolent dans ses archives ? Scrupule d’Ædam, le chevalier, à manquer aux lois de l’honneur ? Hantise de Cecht, le housekarl, confronté aux fantômes de la forêt ? Appréhension de Benvenuto, le maître assassin, d’être un jour l’objet d’un contrat ? Ou peurs primales, peurs fondamentales, telles qu’on les chuchote au Confident, qui gît au plus noir des ténèbres…

À travers dix destins se dessine une géographie du vieux royaume, de ses intrigues, de ses cultes, de ses guerres. Et de ses mystères, dont les clefs se nichent, pour beaucoup, dans les méandres du cœur humain.

Jean-Philippe Jaworski, né en 1969, est aussi l’auteur de deux jeux de rôle : Tiers Âge et Te Deum pour un massacre. Conjuguant gouaille et esprit des contes de fée avec l’astuce et le sens de l’aventure d’un Alexandre Dumas, le romancier de Gagner la guerre propose de tumultueux Récits du vieux royaume, dans un sommaire complété de trois nouvelles supplémentaires (dont une inédite), de six annexes (dont une longue chronologie)… et, en ouverture, d’un « Avertissement au Lecteur » par Don Benvenuto Gesufal !

Janua Vera - Jean-Philippe Jaworski

Pan, dans les dents !

On a beau s’y attendre, cela fait toujours un choc de se prendre un tel bouquin dans la tronche. Car si j’avais adoré “Gagner la Guerre” et son héros cynique, le bien nommé Benvenuto Gusefal (qu’on retrouve d’ailleurs en préface et dans une des nouvelles, excellente), je ne pensais pas que Jaworski parviendrait à être aussi génial en pondant du conte, des récits de bataille ou des histoires de chevalerie. Car ce que j’ai adoré dans « Janua Vera« , c’est que si tous les textes nous entraînent bel et bien dans le vieux royaume, tous ont également une patte bien particulière, une atmosphère unique, un ton bien distinct des autres. Et chaque fois, chaque fois sans exception, la prose ciselée, le style incroyable de l’auteur ont fait de moi une loque humaine, seulement capable de tourner des pages en demandant toujours plus.

On pourra ainsi se régaler de la légèreté d’Un Jour de Guigne, avec son copiste peureux confronté à sortilège de malchance, mais aussi s’extasier devant les saisissantes scènes de bataille de Montefellone ou pleurer face à l’infinie tristesse du Conte de Suzelle. Et même si la nouvelle qui donne son nom au recueil m’a semblé un poil trop allégorique, je n’en ai pas moins passé un excellent moment de lecture.

Enfin, dans un autre registre, j’ai également apprécié le fait que de nombreuses nouvelles soient plus ou moins liées et que de nombreux personnages me soient déjà connus, car déjà aperçus dans « Gagner la Guerre« . A ce titre, notez que si « Janua Vera » a été bien écrit avant l’énorme roman dédié à Gusefal, lire ce recueil en second ne pose pas le moindre souci, au contraire même suis-je tenté de dire. Bref, je ne souhaite pas trop en dire non plus, de sorte à vous laisser la surprise, mais foncez donc sur cette petite perle qu’il est d’ailleurs facile de trouver à un prix tout à fait raisonnable en version numérique grâce aux bons soins de l’éditeur Les Moutons Electriques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s