[Avis] Les meurtres de Molly Southbourne – Tade Thompson

C’est difficile à croire, surtout quand on sait que j’ai jadis palpé des millions de dollars, réceptionné des bus entiers de filles de joie et sniffé des kilomètres de rails de coke entre leurs seins démesurés pour promouvoir la série des “Call of Duty” sur jeuxvideo.com, mais c’est pourtant la triste vérité : je ne […]

Read More…

[Avis] Le signal – Maxime Chattam

Je n’avais encore jamais tenté de lire du Maxime Chattam. Vous savez, c’est comme quand on habite près d’un monument célèbre ou d’un attrape-touristes : on connaît nécessairement mais on n’y met jamais les pieds. On mate sans voir et on s’en fout un peu. Parfois, on va même jusqu’à se moquer de ces clampins […]

Read More…

[Avis] Les Furtifs – Alain Damasio

Comme beaucoup d’autres gens de bon goût, j’admets que je ne peux évoquer Alain Damasio sans une petite lueur de fanatisme au fond des yeux. Impossible non plus d’échapper à quelques délicieux frissons qui s’en viennent réveiller les parties les plus intimes de mon incroyable anatomie. Une réaction somme toute logique pour un individu qui, […]

Read More…

[Avis] Anatomie de l’horreur – Stephen King

Depuis le temps que je tournais autour, voilà que je me suis enfin attelé à la lecture d’ “Anatomie de l’horreur”, du délicat et raffiné Stephen King. Faut dire que même si ça ne restera sans aucun doute qu’une envie brumeuse et un rêve vaporeux (et inversement), je chéris toujours l’idée d’écrire moi-même une histoire, […]

Read More…

[Avis] Bonheur, de Jean Baret

Quoi ? Qu’entends-je ? Une énième dystopie ? Par un franchouillard (si tant est qu’on puisse qualifier ainsi un marseillais) ? Le type est haltérophilie et avocat de surcroît ? Non mais vous rigolez ? Laissez-moi loler tout mon saoul ! Je me gausse ! Faut-y pas être complètement barré pour lire un truc pareil […]

Read More…

[Avis] Number Nine, de Thierry Di Rollo

J’aime bien Thierry Di Rollo. Le bonhomme pond souvent de la SF noire comme de la suie avec des personnages gonflés de haine et de désespoir. Une SF qui pue et qui tache mais de laquelle surgissent toutefois quelques petits éclairs d’humanité, d’autant plus magnifiques et poignants qu’ils se comptent sur les doigts d’une main de […]

Read More…

[Avis] Une histoire des abeilles, de Maja Lunde

Point d’obsession particulière de ma part pour les abeilles (même si je les aime bien). Si je me retrouve à causer d’un nouveau roman bourré d’hyménoptères plus d’un an après avoir lâchement abandonné ce blog, cela relève simplement du hasard. Quatrième de couverture Unes, et pourtant plusieurs. Dangereuses, mais sources de vie, les abeilles garantissent […]

Read More…