[Avis] Le casse du continuum, de Léo Henry

Léo Henry m’intrigue. Deux nouvelles bizarroïdes lues dans le 74ème numéro de Bifrost, une interview fleuve passionnante, un blog un peu bordélique, une photo un peu flippante sur laquelle il s’affiche en compagnie d’un duo de petites blondes insipides, voilà à peu près tout ce que je connais de l’individu. Néanmoins, la conjonction de tous […]

Read More…